21 août 2015

Un siècle après la Conférence de Zimmerwald

Le 5 septembre 1915 s'ouvrait en Suisse la Conférence de Zimmerwald. Un siècle après, les textes de cette conférence socialiste internationale contre la guerre (ainsi que ceux de la Conférence de Kienthal, avril 1916) sont regroupés dans le livre suivant, avec une note biographique sur les 38 délégués à la Conférence :
* Julien Chuzeville (dir.), Jean-Numa Ducange (préface), Zimmerwald, l'internationalisme contre la Première Guerre mondiale, éditions Demopolis, Paris, 2015. ISBN 978-2-35457-084-2.

Arrêté du ministre de l'Intérieur interdisant la diffusion du compte rendu de la Conférence de Zimmerwald (1915).

Ce livre rassemble les textes du mouvement de Zimmerwald, donnant accès à une autre vision de la guerre 14-18, émise pendant le conflit lui-même par des militants de différents pays.
En 1914, la guerre balaye les efforts des pacifistes – et en particulier ceux des socialistes français et allemands dont les dirigeants votent les crédits de guerre et soutiennent l’Union sacrée. Pourtant, des partis, des militants syndicalistes et socialistes maintiennent leur opposition à la guerre.
En septembre 1915, venus des différents pays d’Europe, ils se rassemblent au sein de la Conférence de Zimmerwald. Réaffirmant leur opposition à la guerre, ils adoptent un Manifeste qui dénonce la politique des États belligérants et appelle à une paix sans annexions, dans le cadre de la lutte pour le socialisme.
Zimmerwald devient rapidement le symbole de la lutte contre la guerre, ainsi que de la renaissance de l’internationalisme.

Extrait des Cahiers Jaurès, n° 184, 4e trimestre 2016 :
"Julien Chuzeville a réalisé un travail précieux qui évoque les meilleures heures de l’historiographie des années 1970. Gageons que Georges Haupt aurait eu plaisir à l’accueillir dans sa « bibliothèque socialiste » de Maspero. [...] Cela fait plusieurs décennies que nous n'avions pas vu semblable publication. Les textes réunis sont fort bien édités et présentés, nous disposons de la liste complète des délégués, avec des présentations biographiques. C'est une belle performance et tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de la Grande Guerre, du socialisme et du pacifisme liront avec profit ce clair et bel ouvrage. Le meilleur centenaire possible de ces conférences, moments importants de l'histoire internationale du socialisme."